No hate. No violence
Races? Only one Human race
United We Stand, Divided We Fall
Radio Islam
Know Your enemy!
No time to waste. Act now!
Tomorrow it will be too late

English

Franç.

Deutsch

Arabic

Sven.

Español

Portug.

Italian

Russ.

Bulg.

Croat.

Czech

Dansk

Finn.

Magyar

Neder.

Norsk

Polski

Rom.

Serb.

Slov.

Indon.

Pers.

Türk.

日本語

汉语
Maroc:
Ahmed Rami: l’opposant éternel du Makhzen


Par Abel Yassine



Ce sont les grands voleurs du makhzen – qui pillent le Maroc – qui doivent quitter le pays. Le grand leader et militant Ahmed Rami a toujours été – et continue à être – un vrai homme et opposant libre qui a tout sacrifié pour son pays et son peuple. Quand Oufkir était ministre de l´Interieur, Rami était professeur, opposant et militant de l´UNFP et fut même arrêté et torturé par la police de Hassan II. Rami a choisi d´entrer dans l´armée pour renverser la monarchie pourrie et tyrannique.

Maintenant – et tout le monde le sait, les services secrets du Makhzen et du Mossad payent – avec l´argent du peuple – un grand nombre d´agents et de putes de service qui se prostituent au régime alaouite corrompu, et aux juifs, en surveillant tout ce que s´écrit sur le Net et de répondre par des insulltes et des diffamations à tout opposant qui oserait critiquer la domination juive ou le régime alaouite pourri. Le Maroc vit actuellement et depuis des siécles sous une tyrannie corrompue qui a massacré et affaibli notre pays; notre peuple et notre culture.

Pour que le peuple puisse être le maitre de son destin, l´alternance du pouvoir et les changements périodiques des gouvernants est une nécessité vitale pour tout pays qui veut se développer et avancer et pour qu´un controle populaire puisse être exercé sur les gouvernants

Voyez les USA, la France, l´Inde et même en Mauritanie et au Sénégal ainsi que dans tous les pays démocratiques, les VRAIS gouvernants (et non seulememet quelques serviteurs et exécutants du chef de l´Etat comme au Maroc) sont réguliérement changés tous les 4 ou 5 ans avec l´interdiction de plus de deux mandats pour une personne.

Pourquoi au Maroc nous n´avons pas ce droit élémentaire de la démocratie? Qui nous a-t-il condamnés à subir l´éternelle tyrannie d´un chef d´État à vie que nous n´avons pas choisi et qui nous est interdit de critiquer ou de contrôler? Ce qui défendent un tel système criminel sont ou bien des fous ou bien des agents mercenaires! Si non, dans quel interêt deviennent-ils complices d´un régime criminel contre leur peuple et ses interêts?

Hassan II ou Mohamed VI – et non pas seulements quelques ministres esclaves – devaient être changés et être remplacés – par des elections libre – depuis longtemps, par d´autres dirigeants – qui n´appatiennent pas aux alaouites – au nom de l´alternance démocratique du pouvoir.

L´existance de l´opposition – et du droit du peuple de controler son gouvernement – est un droit élémentaire dans toute démocratie.

Le droit des citoyens de critiquer les gouvernants est aussi une condition essentielle dans toute démocratie.

Si ces conditions essentielles et élémentaires – pour une vraie démocratie – sont absentes, il ne reste plus que le devoir et le droit à la révolution contre la tyrannie.

Et c´est ce devoir civique et ce droit que Ahmed Rami exece courageusement avec franchise et d´une facon admirable.

Pour que le Maroc puisee avancer et se libérer, tous les citoyens marocains devaient normalement suivre l´exemple d´Ahmed Rami.

Notre grande tragédie est que – au Maroc – maheureusement, il n y a pas pas beaucoup de Rami, d´Ababou et d´Amqran! C´est ainsi que notre pays reate éternellement et honteusement soumi à une tyrranie moyenageuse et corrompue.

Si tous les marocains avaient le courage et la vision d´Ahmed Rami, ne nous serions pas dans cette situation catastrophique et honteuse où nous sommes aujourd´hui, où la majorité de nos jeune ne pensent qu´à quitter notre pays comme unique espoir de trouver aielleurs une vie meilleure.

Pour connaitre les vrais intentions de nos héros et martyres des deux révoltes – de Skhirat et du 16 aout – 1971 et 1972, voici, ci-dessous, le texte très important du communiqué qui allait être diffuser sur les ondes de Radio Maroc si la révolution de Rami avait réussi.

Ce communiqué avait été publié après l´échec du 16 août dans le Paris-Match de septembre 1973:

« Au ,nom du peuple, au nom de Dieu, au nom de la justice et du droit, du. nom de tous nos martyrs, au nom de la volonté du peuple de ,choisir le régime qui lui convient et de déterminer sa destinée, nous proclamons la République, l’abolition de la monarchie. Un Conseil de Commandement de la Révolution provisoire va gérer les affaires du pays jusqu’à l’élection du Conseil de la Révolution.
L’armée a désarmé le Roi pour armer la volonté populaire. L’avant-garde qui a déclenché la révolution n’a pas de bâton magique pour réaliser les aspirations populaires. Nous avons éliminé le roi. C’est au peuple de mettre fin à la domination et à l’exploitation des milliers de petits rois qui pullulent partout dans le pays. Nous avons agi en tant que citoyens et non, en tant que militaires. Nous tournons désormais nos baïonnettes contre la tyrannie et non contre le peuple ». »
Voir: l´interview avec Rami publié par Almichaal
( https://islam-radio.net/rami/fr/interview-almichaal-sur-skhirat.htm )

Ahmed Rami aurait pu mener « une belle vie » – que ca soit au Maroc ou en Suède – s´il avait choisi de servir les alaouites ou les juifs comme ces lâches médiocres et misérables microbes qui l´attaquent sur ce forume.

Aprés tout tout ce qu´il a fait au Maroc, Ahmed Rami continue avcec son admiable courage à lutter pour la dignité de son pays, de son peuple et de sa nation islamique.

Il a crée un station de Radio en Suède – Radio Islam – ( https://islam-radio.net ) avec laquelle il participe héroïquement à la résistance islamique médiatique contre la domination juive vet ses régimes tyranniques arabes. Vive Rami !




"Si j'étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal; nous avons pris leur pays. [...] Ils ne voient qu'une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?"

- David Ben-Gourion, premier ministre israélien, cité par Nahum Goldmann dans "Le Paradoxe Juif", page 121.


Palestine banner
Viva Palestina!

Dernières éditions

200 citations sur les juifs

Le plan sioniste contre le monde arabe

L'idéalisme de Radio Islam
Interview avec Ahmed Rami publié par Pravda.

Photos  


The Founding Myths of Modern Israel
Shahak: "Histoire juive"


Milices juives - Quinze ans de terrorisme
Par Robert Faurisson

L'Holocauste au scanner
Par Jürgen Graf

Archive Robert Faurisson

Mein Kampf
Par Adolf Hitler

Une Vie pour la liberté
Révélations d´Ahmed Rami / livre autobiographique.

Le CRIF un lobby au coeur de la république   

"Les Juifs [...] étaient restés ce qu’ils avaient été de tout temps, c’est-à-dire un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur."

- Charles de Gaulle, conférence de presse du président de la République, 27 novembre 1967.

Down with Zio-Apartheid
Stop Jewish Apartheid!