No hate. No violence
Races? Only one Human race
United We Stand, Divided We Fall
Radio Islam
Know Your enemy!
No time to waste. Act now!
Tomorrow it will be too late

English

Franç.

Deutsch

Arabic

Sven.

Español

Portug.

Italian

Russ.

Bulg.

Croat.

Czech

Dansk

Finn.

Magyar

Neder.

Norsk

Polski

Rom.

Serb.

Slov.

Indon.

Pers.

Türk.

日本語

汉语

Meyer Habib parle hébreu à l’Assemblée nationale et s’en vante à la synagogue

INFO PANAMZA. Découvrez en images comment le député franco-israélien Meyer Habib s'est félicité d'avoir enfreint une règle de la vie parlementaire en s'exprimant dans une langue étrangère au sein de l'hémicycle.

Le 12.05.2016, mis à jour le 19.06.2017
PANAMZA


***Mise à jour du 19 juin 2017 : déjouant finalement les pronostics qui le donnaient perdant, Meyer Habib a remporté le second tour des élections législatives.

***Mise à jour du 14 juin 2017 : à quatre jours du second tour des élections législtatives, le député UDI Meyer Habib ami intime de Netanyahou qui bénéficie du soutien de plusieurs rabbins (dont celui du sulfureux Grand rabbin séfaradade d'Israël) est en passe de perdre face à la candidate d'Emmanuel Macron.







***

J'ai voulu, pour la première fois peut-être dans l'hémicycle, dans l'Histoire, dire une phrase en hébreu.

On m'a dit que ça ne se faisait pas mais je l'ai fait quand même.

Trankilou, Meyer Habib.

habib1105


Rémunéré par le contribuable français et censé "représenter la Nation toute entière", le député UDI Meyer Habib a revendiqué son entorse aux règles de la vie parlementaire.

Quand a-t-il tenu de tels propos?

Hier soir, mercredi 11 mai, en présence d'un "représentant du président de la République" et à l'occasion de la célébration des 68 ans de l'État d'Israël (extrait visible ci-dessous, entre 1h13 et 1h17).






Où cela? 

Au coeur de la Grande synagogue dite de la Victoire de Paris, par ailleurs base de recrutement –comme l'avait révélé Panamza– pour l'armée israélienne.

À quoi fait-il allusion?

Sa phrase en hébreu ("Le-chana ha-baa bi-Yirouchalaïm : l'an prochain, à Jérusalem"), utilisée généralement lors de prières juives et prononcée, hier après-midi, au sein de l'hémicycle de l'Assemblée nationale à la faveur d'une question d'actualité posée au Premier ministre.

Meyer Habib a d'ailleurs téléchargé la séquence sur son compte Youtube, sous le titre "QAG 11 mai 2016 Résolution infame (sic) de l'Unesco". Ses mots en hébreu sont audibles à 1'02.






En quoi est-ce important?

En mars 2015, la presse française avait épinglé Paul Molac, député qui s'était exprimé en breton. Le Lab d'Europe 1 avait ainsi justifié la réaction médiatique : 

L’usage veut que les débats se déroulent uniquement dans l’idiome national, conformément à l’article 2 de la Constitution ("La langue de la République est le français").

Une règle qui tolère des exceptions, selon le député PS Jean-Jacques Urvoas, par ailleurs élu du Finistère. Le président de la Commission des lois, qui ne parle pas breton ("sauf en termes usuels"), explique au Lab :

Normalement, on n’a pas le droit (de parler dans l’hémicycle une autre langue que le français, NDLR). Mais suivant qui préside la séance, la tolérance existe. En fait, on ne risque rien, le compte-rendu se contente de ne pas reproduire les propos.

Double problème : non seulement la presse traditionnelle a passé sous silence l'audace de Meyer Habib (réalisée sous le regard du président de séance Claude Bartolone) mais le personnel chargé de rédiger le compte-rendu de l'Assemblée nationale a retranscrit la phrase en hébreu.

Bienvenue en France.





Après avoir porté le 13 janvier une kippa dans les couloirs de l'Assemblée nationale (avec son complice, le député LR Claude Goasguen) et convié le 6 avrilun ministre israélien (ultra-orthodoxe) voulant arborer sa kippa dans la tribune réservée aux journalistes, Meyer Habib est désormais passé au cap supérieur en prononçant –
au coeur de l'hémicycle et à l'attention du Premier ministre une phrase rituelle de la tradition juive.

Silence des éditorialistes de la presse écrite et audiovisuelle.

Silence des identitaires de droite, type Fdesouche, Eugénie Bastié et autres crypto-frontistes.

Silence des militants pseudo-laïcs de gauche, type Caroline Fourest, Elisabeth Badinter et autres islamophobes.

Bref : un silence assourdissant.

Comme au lendemain du dialogue, tenu en hébreu et en prime time, entre Alain Finkielkraut et Daniel Cohn-Bendit.





Pour les plus observateurs, notons le langage corporel affiché hier par Manuel Valls et Bernard Cazeneuve à l'écoute du véhément Meyer Habib : profil bas et regard fuyant.

Cerise sur le gâteau : quand Meyer Habib, partisan de l'occupation israélienne de Jérusalem-Est, ose qualifier de "négationniste" le vote de la France en faveur d'une résolution de l'UNESCO reconnaissant le "caractère distinctif de Jérusalem-est", Manuel Valls laisse échapper une furtive grimace avant de se reprendre.

valls1105


Malgré la hargne et le communautarisme exacerbé de Meyer Habib, il lui répondra (à partir de 2'15), l'air penaud et le ton monocorde, en saluant son"émotion" et sa "passion" avant de désavouer -fait rarissime pour un Premier ministre- le vote de la France.



HICHAM HAMZA



Bonus : pour en savoir plus sur Meyer Habib, consultez le dossier de Panamza



Attentats de Paris : l'enquêteur en chef s'engage pour Israël (29.05.17)

Une danse du ventre pour rien : Israël rejette finalement Le Pen (01.05.17)

Quand deux élus « républicains » célèbrent les Loubavitch (10.03.17)

7000 euros : quand un député de France subventionne un extrémiste israélien (05.03.17)

Présidentielle : un militaire israélien prédit une « attaque » (19.02.17)

Son fils décroche le bac : Meyer Habib l’embauche comme « assistant parlementaire » (13.02.17)

La photo du jour  : Renaud et Meyer Habib (07.02.17)


Abattu en pleine rue, il venait de recevoir une bague en forme de tête de mort qui fut conçue par Meyer Habib (17.06.16)

La photo du jour : Meyer Habib s'invite au ministère de l'Intérieur (22.04.16)


Convoqué, le directeur de France Info veut rassurer l'extrémiste Meyer Habib (20.04.16)

"Je suis Français, mon adn est juif et sioniste" (23.12.15)

Meyer Habib dénonce la "gangrène islamique" (17.12.15)

Quand Arnold Schwarzenegger et Meyer Habib célèbrent une fête juive devant la tour Eiffel (07.12.15)



12314498_921481034612548_7540480917167095315_o

Meyer Habib et l'épouse de Benyamin Netanyahou devant le Bataclan, 30.11.15



Des juifs arrêtés après avoir agressé des musulmans : le député Meyer Habib demande la levée « immédiate » de leur garde à vue (05.08.15)

Valls-Habib-Goldnadel-Bougrab : la connexion israélienne de Charlie Hebdo (21.05.15)

Attentat contre Charlie Hebdo : l'étrange présence discrète de Meyer Habib aux côtés de Manuel Valls (20.05.15)

Pour Netanyahou, Meyer Habib est prêt à toucher le fond (02.03.15)

Découvrez la délicate interview de l’islamophobe Meyer Habib par « l’antiraciste » Claude Askolovitch (25.02.15)


Clash entre les députés Jean Glavany et Meyer Habib, « porte-parole du Likoud » (03.12.14)


Meyer Habib : « Une grosse partie des musulmans veulent la mort de l’Occident » (16.11.14)

Meyer Habib : « L’Islam est à nos portes » (22.10.14)

Surprise, surprise : l'extrémiste Meyer Habib était présent lors de l'entretien "exclusif" de Laurence Haïm avec Benyamin Netanyahou (07.08.14)

« Mort aux juifs » scandé par « des dizaines de milliers de musulmans et de membres d’extrême gauche » selon Meyer Habib (20.07.14)

Un député français prône la « valeur juive de la vengeance » (02.07.14)

Sarkozy a usurpé l’identité d’un Franco-Israélien proche de la droite sarkozyste (15.03.14)




Quand la LDJM invite Meyer Habib, ami de Netanyahou et ancien du Bétar (17.09.13)



HICHAM HAMZA


 

 




Agent N°1 de Netanyahou en France, le député Meyer Habib est donné perdant au second tour



De 2013 à 2017, Panamza fut le SEUL média à exposer régulièrement les propos controversés et manoeuvres occultes au sein de l'appareil d'État de Meyer Habib, extrémiste sioniste, député UDI et émissaire officieux du criminel de guerre Benyamin Netanyahou. 

Par lâcheté ou paresse intellectuelle, la presse traditionnelle ET les sites communautaires ont soigneusement évité de consacrer la moindre investigation à l'influence et aux réseaux de Meyer Habib. 






 






"Si j'étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal; nous avons pris leur pays. [...] Ils ne voient qu'une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?"

- David Ben-Gourion, premier ministre israélien, cité par Nahum Goldmann dans "Le Paradoxe Juif", page 121.


Palestine banner
Viva Palestina!

Dernières éditions

200 citations sur les juifs

Le plan sioniste contre le monde arabe

L'idéalisme de Radio Islam
Interview avec Ahmed Rami publié par Pravda.

Photos  


The Founding Myths of Modern Israel
Shahak: "Histoire juive"


Milices juives - Quinze ans de terrorisme
Par Robert Faurisson

L'Holocauste au scanner
Par Jürgen Graf

Archive Robert Faurisson

Mein Kampf
Par Adolf Hitler

Une Vie pour la liberté
Révélations d´Ahmed Rami / livre autobiographique.

Le CRIF un lobby au coeur de la république   

"Les Juifs [...] étaient restés ce qu’ils avaient été de tout temps, c’est-à-dire un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur."

- Charles de Gaulle, conférence de presse du président de la République, 27 novembre 1967.

Down with Zio-Apartheid
Stop Jewish Apartheid!