No hate. No violence
Races? Only one Human race
United We Stand, Divided We Fall
Radio Islam
Know Your enemy!
No time to waste. Act now!
Tomorrow it will be too late

English

Franç.

Deutsch

Arabic

Sven.

Español

Portug.

Italian

Russ.

Bulg.

Croat.

Czech

Dansk

Finn.

Magyar

Neder.

Norsk

Polski

Rom.

Serb.

Slov.

Indon.

Pers.

Türk.

日本語

汉语

Quand la maison Rothschild sponsorise Emmanuel Macron

Mais ça n’a aucune incidence sur sa politique




C’est Valeurs Actuelles qui a levé ce petit lièvre. Partant de la confession, la main sur le cœur, d’Emmanuel Macron le 24 février 2017 sur BFM TV, selon laquelle aucune entreprise n’avait financé son mouvement En Marche !, l’hebdomadaire de droite a retrouvé un texto envoyé par la direction de Rothschild en 2016 à de grands banquiers parisiens :

« Chers amis, un cocktail dînatoire de levée de fonds est organisé pour Emmanuel Macron le 27 septembre à 20 heures à la Terrasse Martini, 50 avenue des Champs-Élysées. À cette occasion, Emmanuel vous fera part de sa vision et de ses propositions, cela sera aussi l’occasion de discuter avec lui de façon informelle. Si vous souhaitez vous joindre à nous, pourriez-vous le confirmer en répondant à ce SMS, en indiquant si vous serez accompagné. Pour des raisons de confidentialité, nous vous demandons une très grande discrétion autour de cet événement. »

 

Il semble donc que le financement du mouvement de la torpille du PS ne provienne pas uniquement des 20 000 petits donateurs aux dons inférieurs à 5 000 euros. Personne n’ignore plus en France que le jeune prodige de la Banque Rothschild, propulsé par Attali et Minc dans les allées du pouvoir, participant activement à l’écriture du programme économique du candidat Hollande en 2011, est le représentant de l’oligarchie. Un VRP plus présentable que le sanguin Manuel Valls, qui a fait du sarkozysme de gauche avec 10 ans de retard. De plus, son mano a mano avec Dieudonné a contribué à désacraliser la fonction de Premier ministre. Non pas que l’humoriste génial soit indigne de respect, mais parce que le second de l’État qui fait une fixation pathologique sur un individu pacifique et talentueux, ce qui a été politiquement meurtrier. Avoir suivi à la lettre les admonestations du CRIF, qui dirige idéologiquement, politiquement et juridiquement la France, c’est perdre tout appui populaire.

C’est la raison pour laquelle Macron ne commet pas les mêmes erreurs que Valls. Il en commet d’autres, et nous en commettons tous. Mais l’idée de Macron qui sert de socle à son positionnement politique, c’est de couper les liens trop voyants avec le Système qui l’a fait et qu’il représente. Cela demande de la souplesse d’échine, et il n’en manque pas. Cependant, les faits sont têtus, et les cordages se voient comme une vache dans un couloir. Être issu de la Banque Rothschild ne veut pas dire que Macron fait la politique désirée par la banque d’affaires, mais il y a une forte présomption, tout de même. Son passage au dîner du CRIF en star américaine ajoute à la présomption. Tout ceci ne fait pas une preuve, mais on sent que les renifleurs de collusion se rapprochent.

L’affaire de la caricature des Républicain, où l’on a vu ressurgir les cris d’orfraie des antinazis primaires, prouve qu’il y a là un point sensible. Mais dans le pays où les choses ne sont pas dites – Alain Soral le rappelait dans l’épisode 6 de Soral, vite ! –, où l’on n’a pas le droit de nommer le Pouvoir réel, comme d’autres n’ont pas le droit de représenter leur Dieu, tout passe par les côtés, l’omission, l’ambivalence, l’euphémisme, la coulisse. L’ombre. pas pour rien qu’on est le pays des loges et de la démocratie de théâtre !

Emmanuel Macron n’est donc pas le candidat du lobby sioniste, qu’on se le dise, il est juste un phénomène post-socialiste qui profite d’une redistribution des cartes dans le paysage politique français. La France souffre de ce que la liberté d’expression a été réduite puis contrôlée par les forces oligarchiques. Ce n’est pas qu’on ne peut rien dire, on peut dire des choses, mais l’expression de simples vérités a été criminalisée. Il faut avoir les moyens, aujourd’hui, pour dire la vérité en France. La vérité est devenue un produit de luxe. 
Profitez-en bien.

Un sujet sur Macron de TVL du vendredi 10 mars 2017 (de 2’18 à 10’43) suivi de l’interview du porte-parole de l’association Tout sauf Macron (jusqu’à 15’49) :



"Si j'étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal; nous avons pris leur pays. [...] Ils ne voient qu'une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?"

- David Ben-Gourion, premier ministre israélien, cité par Nahum Goldmann dans "Le Paradoxe Juif", page 121.


Palestine banner
Viva Palestina!

Dernières éditions

200 citations sur les juifs

Le plan sioniste contre le monde arabe

L'idéalisme de Radio Islam
Interview avec Ahmed Rami publié par Pravda.

Photos  


The Founding Myths of Modern Israel
Shahak: "Histoire juive"


Milices juives - Quinze ans de terrorisme
Par Robert Faurisson

L'Holocauste au scanner
Par Jürgen Graf

Archive Robert Faurisson

Mein Kampf
Par Adolf Hitler

Une Vie pour la liberté
Révélations d´Ahmed Rami / livre autobiographique.

Down with Zio-Apartheid
Stop Jewish Apartheid!